Droit de l’homme et du citoyen au caducée, à la télépathie – la conférence

Bonjour

La télépathie est une lucidité du fait de penser : parler par l’esprit et en dialoguer de droit. Elle ouvre ainsi à un chemin spirituel universel qui va passer par l’accès à la nature et nous, la névrose, les démons, le caducée ou kundalini dont l’hypnose et le Nirvana ou Olympe et puis vers dieu totalement ou « homme ultra » et « blanc de seing » ou « blanc de nom » ! Souvent le zeste d’inceste n’est pas compris ! Et l’on se pourrait ainsi une liste de droits et textes d’information sur cela.

Sous forme de questionnaire :

Dès la majorité de 12 ans en France

Lecture des articles :

Droit de l’Homme et du Citoyen de Parler par l’Esprit et de Dialoguer avec tout autre citoyen et selon la nation, est établi ainsi, car il déclenche la première égalité de conscience du citoyen, pour comprendre, s’exprimer, environné et se convaincre du bien-fondé des autres droits établis.

Droit de l’Humanité à l’Accès à la Conscience Universelle et Télépathique est reconnu comme une étape du développement humain, comme un éveil, par le langage, acquis, un jour, pleinement et spécifiquement, aussi selon la loi et le droit, établis pour cela.

Question : étiez-vous déjà éveillé, lucide à la télépathie réelle ? Ou bien votre point d’auto-hypnose est-il à obstacles par ailleurs ? Ce texte vous aura-il, sinon ; éveillé ou rendu lucide à cela, une télépathie réelle et il existe d’autres mots bloqués parfois dans l’inconscient ? Et par quel groupe de mot attribuez-vous cet éveil : parler par l’esprit, dialoguer par l’esprit ou de droit, si vous interrogez cette interface entre vous et vous-même ; en effet, parfois le serpent aura gêné la petite-enfance (en particulier par ses déjections et il faudra le ou les rendre télépathes; chacun devant s’apparaître se dire qu’il « chante par l’esprit », comme pour chaque homme et femme et enfant de plus de quatre mois il nous faudrait avoir perçu par apparition télépathique que l’on « parle par l’esprit »; et puis le ou les serpents une fois télépathe demandent chacun à être béni, c’est-à-dire qu’il faudra leur montrer leur coin de paradis, un espace comme dans un autre univers au-delà du notre) ?

1 – Seriez-vous d’accord pour que l’on indique à cet âge que la nature nous parlerait par notre langage préférentiel et même l’arme du chasseur, par ce vœu, et que nous sommes parfois en faute libidinale avec l’esprit serpent depuis la petite enfance ? Quand le serpent est principe intérieure pour l’esprit selon qu’il soit à dompter par un coup sur la tête ou avec des excuses. En effet, qui ne parlait pas par l’esprit se doit le serpent dompté et hors de son corps spirituel ; qui ne dialoguait pas, connaissait très jeune et doit en général 7 excuses pour avoir tordu le serpent et puis trois excuses pour un masque de douleur laissé en partage pour un profil de mentalité similaire ; et puis qui n’avait le droit de parler se doit de penser peut-être à s’excuser à un serpent extérieur et malheureusement polluant, pour trouver à dompter plus tard son serpent intérieur. Il y a aussi des vers rongeurs de cadavres à s’enlever du corps spirituel contre des mots et c’est agréable ; le pollen est à découvrir pour départager des conflits libidineux ; l’eau, comme des points au corps parfois pollués ; l’or si blessure ; le fer à interroger aussi pour la morale au combat et l’étoile à lever pour trouver à se satisfaire de cette notion si ancienne et actuelle et utile pour des prières entre hommes aussi.

2 – Seriez-vous d’accord, aussi, pour que la question du deuil d’enfance soit soulevée selon une part chiffrée à des drames à se demander télépathiquement contre une dette à se raisonner de même, pour trouver à se libérer de ses pulsions de mort contre des mots, prisonnières d’enfance, d’accidents télépathiques de petite enfance et familiaux ? Sachant que les pulsions de vies ne doivent pas être polluées pour cela et donc à s’excuser. Car quand les pulsions de mort s’accumulent, c’est grave pour la raison !

Dès la majorité de 15 ans en France

Lecture de la loi d’information : Au centre de gênes psychologiques, receler des adrénalines inconscientes avec un parent et même avec la nature (animaux et insectes) et des cauchemars alors allant jusqu’aux mauvais airs et plaisirs, interdits, de l’inceste, de la pédophilie et du cannibalisme ou apparenté et qui soit même parfois concernant des sujets fantômes pour la mémoire, en induit et fait fréquenter parfois des médecins pour dépasser ou résoudre, si jamais, le handicap. Quand le pardon ou le remerciement en sont des moyens primordiaux à utiliser, dès le matin, même. Et quand paradoxalement, il faudra suivre le savoir du fait de se névroser, pour névroser, si jamais, en retour, d’une image au miroir des autres névroses humaines, semblable, similaire, presque pareille !
La névrose peut se visiter en pensée, avec un médecin ou avec la pomme d’Adam imaginaire et biblique et dont le cœur du pépin est justement cette image au miroir des autres névroses comme pour certains autres fruits ou légumes choisis dans le monde et protégés par l’argent (ou les quatre éléments) pour connexion télépathique ; une image que l’on doit s’excuser. On se névrose à cause d’une violence et cela se provoque. Et puis, il y a tout le Yoga et ses sept à neuf chakras, à visiter ainsi, jusque dans l’âge fœtal pour s’indiquer ce qui est à combler, corriger ou à nettoyer de cela, avec de la chanson par la pomme, ou bien un argent (consommation) connexion. Sachant que l’on va aussi s’excuser un fil de « mauvais plaisirs » jusqu’à avoir un inconscient clair !

Question : Pensez-vous que ce texte couvre bien la problématique du principe de responsabilité libidinale ou de détermination libidinal et de névrose pour trouver à s’épanouir après cela ? Car c’est un âge pour se purger le corps spirituel.

1 – Seriez-vous d’accord pour que l’on indique que le mot argent fonctionne aussi comme un moyen, comme un « neurolinguisme », sur les inconscients collectifs et pour des souvenirs dynamiques et cruciaux pour le développement humain quand on se purge de traces de fautes libidinales au corps spirituel, à l’âme, à mettre à terre, si l’on veut, actuellement sous-décliné selon sept mots : l’autre, l’ami, pognon, été, automne, hiver et printemps ? En effet, le mot argent dans ce cas aide ainsi à distinguer des tiers concernés pour du pardon quand on se purge donc une première fois l’âme ou le corps spirituel à mettre à terre pour voir des traces de faute libidinales d’interactions réelles ou imaginaires et qui ne doivent pas rendre malade car c’est fait du pardon. Quand les archanges Raphaël et Raphaëli (plutôt psychiatre) peuvent intervenir pour aider ?

2 – Seriez-vous intéressés pour qu’il soit indiqué que du chakra muladhara (la terre), jusqu’au chakra Sahasrara (les autres) peut-être que le « démon » du fœtus n’est composé que de la mère et du père, « dans la tête » ?!! Et êtes-vous d’accord pour comprendre qu’il existe du démon dans l’enfance qui ait pu perdurer et qui soit à défaire d’un fil d’excuses à confier, comme il s’agit de libido sur des figures angéliques, Marie, des anges ou des archanges, ou bien des prisonniers de l’espace, personnages contraires à ces bonnes figures ; le tout en idées neutres sur les images de la névrose, avec des figures de prisonniers de l’espace mal associés à des personnages humains comme des parents par libido avant l’âge de cinq ans, au moins en partie et qui soient les démons dénombrables de quelqu’un ? Et après quoi on pourra visiter pour des excuses liées à l’enfance : l’arbre et ses racines, le livre par exemple, le feu de bois, le caillou, pour atteindre le « pré » qui fait dire la névrose selon les autres. Et puis, la sainteté ou propreté aussi selon deux formes d’excuses sur sa petite-enfance qui soient les pipis et les cacas. Il y a aussi sacro-sainteté ou propreté au ciel selon les deux mêmes formes, mais liées à des pensées d’enfance avec les cieux et la famille. Et puis, le lait maternel d’enfance, ce qui permet d’éviter les rhumes, dont la covid-19 et la grippe.

N.B. : Une personne est dite stable si elle s’est excusée les fautes libidinales d’enfance typiques de cela envers certains parents.

Remarque sur les psychoses : En supplément et pour finir de désamorcer dans le groupe une psychose, il semble important de considérer la liberté libidinale ou dépendance libidinale envers un parent, selon que l’on ait été surpris libidinalement par un parent plus jeune et auprès de qui on aura oublié de s’excuser pour rester libre libidinalement. Et cela peut concerner un ancêtre à prier l’âme ou le corps spirituel sur le souvenir. En effet, l’interdit d’être heureux sexuellement peut remonter loin dans le temps et ainsi engendrer la psychose. Comme aussi pour l’équilibre dans le groupe familial, il faille vérifier aussi, en priant télépathiquement encore, qu’un parent ne soit pas confondu par la torpeur d’enfance avec ce qui pouvait être son arme, qu’il pouvait faire parler, pour se faire une idée sur la nature ou la guerre. Et puis, il ne faut pas oublier de purger les fautes libidinales restées présentes dans l’équilibre que l’on a depuis la petite enfance pour que le groupe soit d’esprits clairs et pour que l’on puisse alors le placer chacun de front, pour tous les jours et pour faire face à toute hostilité, même intérieure; chacun de l’équilibre final (seulement l’excuse d’adulte contre la faute libidinale et non l’utilisation d’un droit à la faute, incestueuse, pédophile, diabolique) ! En effet, il restera peu de choses à déjouer… Comme avec un personne qui a une faute libidinale excessive et qui l’aura faite qualifiée de « voyou » ! De sorte que pardonnée, cette personne aura à penser, à clarifier, à pacifier sa nuit et son jour, alors perturbé par des « voyous » ou d’autres profils pas si difficile à déjouer. En effet, le jour est fait pour être adressé à l’amitié et la nuit aux personnes qui nous séduisent. Enfin, la personne « voyou » devra discuter télépathiquement avec sa mère concernant le respect du corps spirituel de celle-ci (selon un bon rapport à l’utérus, au phallus spirituel, etc… car un manque de cela dans l’enfance) – maïeutique « courir », puis « danser » et « marcher ». Il existe aussi un autre profil à déjouer dans certaines psychoses selon qu’une personne compare mal depuis sa petite enfance. Elle aura les mains salles à se pardonner, sa méthode à ranger dans sa poche pour écouter une marche, une danse, un public ou un stade qui combattra pour elle. De sorte qu’après un temps elle pourra comparer à nouveau proprement, par l’esprit, en un éclair et aura récupéré de son erreur d’enfance et elle pourra se proposer un sens de l’équilibre propre lui aussi; bien combattre (et il lui faudra après cela savoir penser le fameux « caca-boudin » – maïeutique « manger » puis « courir », « danser » et « marcher »). Et puis, il existe une faute particulière dite « colle » à déjouer parfois et qui est une faute libidinale d’enfance selon que l’on va ensuite écouter en gênant un parent ou un objet de la société et qu’il faut se pardonner. Et puis, il y a les libidos qui doivent se pardonner le soldat, le voyou ou le criminel ! Il existe, enfin, la main d’enfance mal « magique » que l’on doit abandonner, transformer (maïeutique « tuer »). Car on aura eu un parent qui faisait l’amour et non la guerre par l’esprit mais qui aura eu besoin quand même d’une grille libre de combat pour agir en pensée (maïeutique « courir ») et un autre parent qui avait un équilibre mal propre pour combattre (maïeutique « manger »). Et on peut aussi proposer, à chaque conscience de son groupe, l’enfant et l’aïeul, pour une même justice mentale entre soi par rapport à lui. En effet, par ailleurs que ramène-t-on au ciel ? Car on aurait aussi une perte de responsabilité mentale à ne pas pouvoir connaître une ou plusieurs fautes particulières, dans un cadre mental (militaire) qui en permet la visitation à partager mentalement avec des personnes en particulier de la famille ! De même il y a de rares souvenirs d’une certaine perversion à se remémorer, à se pardonner, à partager un peu, qui sont le refoulé et qui provoquent un certain harcèlement inconscient.

La psychose devient névrose quand les ordres insupportables (Tue par l’esprit, commet l’inceste) s’effacent car dans la famille une personne en particulier aura pu cerner pour une première fois la personne dont on reconnait qu’elle ne l’est pas, cernée, comprise et cela jusqu’au soi du rêve où l’on est parfois mal nu et cela à cause d’un refoulé subi (d’autant qu’il y aura parfois des fantasmes encore un peu incestueux dans l’humeur, un autre élément dû au sommeil). C’est-à-dire qu’il lui faudra un effort télépathique pour dépasser des paradoxes, des craintes, pour relativiser ses complexes pour comprendre la personne « mal connue ». Et plus précisément à rire, à vouloir jouer télépathiquement : elle ne devra plus atteindre la mort de la personne qu’elle dit aimer. En effet, cela laisse très psychotique d’aller au-delà de cela, même pour plaisanter (maïeutique « manger »).

Enfin, on pourra interroger son dénis de réalité, comme un soin psychique proposé par un tiers télépathiquement dans la petite enfance et qui aura était classé de sujet faux par la conscience. Il s’en suis une ronde télépathique et des challenges avec la famille et les amis. Et puis l’inconscient conscientisé comme un mur ou un tableau noir ne devra pas être envahi par des membres du groupe familial sinon les raisonner (l’inconscient ainsi se pénètre en dialoguant avec lui jusqu’à une libération). Et dans le groupe familial il ne devra pas y avoir d’inconscient de même, mal envahi et sur votre nom, sinon le ou les raisonner, télépathiquement bien sûr ! Idem pour le ça et la persona (lien entre soi et la société, avec nos masques). L’anima (part féminine de l’humain) et l’animus (part masculine de l’humain) pourront être interrogés télépathiquement pour voir s’ils satisfont par un message en retour. Et puis bien habiter son sur-moi (gendarme) et ne rien avoir à devoir à son ombre (objet télépathique) !

Dès la majorité de 18 ans en France

Droit d’être informé sur les éveils de la glande pinéale (Caducée ou Kundalini) et aux vies antérieures selon un moyen mis à disposition dont la lecture comme suit : Stimuler télépathiquement son disque intervertébral entre les dorsales et les lombaires, selon un arc électrique, un influx nerveux, à faire se produire dans la colonne vertébrale jusqu’à la glande pinéale, jusqu’au cerveau. On aimera penser à d’autres univers, nôtres et avoir des couleurs. Et puis, stimuler télépathiquement les vertèbres soudées du coccyx selon l’idée d’une terminaison nerveuse qui active ainsi votre environnement, votre réalité, pour que l’on vous dénonce que vous vous êtes déclenché(e) le principe de vos vies antérieures, jusqu’à l’algue, la bactérie, mentalement; des vies antérieures dont il faut au moins vouloir être de son seul genre, car cela déclenche le pouvoir de l’hypnose sur vous. (On remarque parfois que les autistes sont en général d’une première vie hominidé dans cet univers)

Question : Est-ce que vous êtes pour ce droit d’adulte, à vivre, pour être accompli et complété jusqu’au principe suprême de Nirvana, Olympe, etc… ? En effet, présenté au moins ainsi, selon que l’on aura à se purger encore des pollutions libidinales de son séant de petite enfance (beaucoup d’insectes fantômes restant), pour accrocher ensuite son corps spirituel, l’âme, au ciel universel, avec un ancêtre « dieu », pour obtenir ensuite avec un autre ancêtre « dieu » son nombre de renaissances pour demain et à penser et puis à se pardonner comme des pollutions libidinales; pour être libre de ne plus avoir à se réincarner, selon tout ?! Comme l’on sera dieu, avec son nirvana ou paradis sur terre acquis, alors à provoquer la névrose par ailleurs ! Sachant que la clef des songes au rêve des univers, une fois que l’on a accroché son âme au ciel universel est que l’on passe l’absence d’univers en songeant à ses amis avec un passé et un futur. En effet, on visite alors la racine de l’arbre qui souffle nos univers et le rêve nous conduira jusqu’à notre futur sur une seule plaque (de matière noires à animer ?). Enfin, on peut terminer son lot d’excuses pour des fautes libidinales dans l’enfance, comme il y en aura eu pour être « du pré », d’une « névrose par les autres ». Selon l’océan dont la vague blanche (comme la pierre (froide du coin) philosophale) à s’excuser, puis l’espace dont la lune, et puis la terre à s’excuser dont le volcan et des animaux pour être dit « de souche », nationalement. Et au-delà de cela une suite, « un rail », d’animaux et d’humains à s’excuser, jusqu’à « dieu total » ou « homme ultra ». Et finalement, on sera « blanc de seing » ou « blanc de nom », si l’on finit de s’excuser ses fautes d’enfance, comme avec le désert ou la route ! Il faut trouver !

Enfin et pour faire émerger le dieu Amour ou le séraphin en nous, il faudra songer à soi fœtus; se faire apparaître comme encore dans le ventre de sa mère; un temps dont on est séparé d’une grande excuse à la naissance. Pour échanger un peu et s’excuser des fautes d’alors, s’aider à s’excuser les démons, s’excuser ensuite pour un inconscient clair et s’excuser si jamais les fantômes, surtout animaux. Ainsi, on aura fini son lot d’excuses, blanc de seing et divin en tout !

…Et bien sûr, vous avez un archange, Jean-Yves, qui descend du ciel, après Gabriel, Saint-Michel et Raphaël, si vous voulez être aidé ainsi pour la névrose et le caducée ou kundalini et parce que l’on est amené à penser aux univers-mondes que peuplent les défunts à la conscience, comme je peux le faire télépathiquement avec ma pyramide de Moïse. Je me suis servi de quatre dieux juifs (Adanoï, Hélohim, Jéhovah et Yavé) selon qu’ils valaient bien quatre premiers univers-mondes (sur 20, 21 et 22 univers et d’autres) et puis jusqu’à nous, le 12ème univers, Jésus dans le 8ème et puis cela étant valable aussi selon l’ordre d’importance des univers-mondes valant, aussi, pour les défunts, du premier jusqu’au 88652ème finalement !

Ce droit, étant plutôt pour le corps enseignant, ouvrira la voie à des droits nouveaux dans l’armée (cinq archanges), la police (trois archanges), la santé psychique (trois archanges), concernant les plaisirs de la nuit (deux archanges), les machines (deux archanges) et la nature (quatre archanges) selon autant de forces ou archanges liés à ces éveils pour les jeunes adultes, comme il y a eu Gabriel pour l’écriture et le langage, Saint-Michel pour l’administration de la paix et Raphaël pour la santé du voyageur ! En effet, nous n’avons pas encore la figure de l’homme dans l’espace !

Très cordialement

A.B.-V.O. Actualisé 11/21

Les Deux Articles Possibles et Nouveaux Aux Droits de l’Homme puis de l’Humanité

Nouveau Droit de l’Homme et du Citoyen de Parler par l’Esprit et de Dialoguer avec tout autre citoyen et selon la nation, est établi ainsi, car il déclenche la première égalité de conscience du citoyen, pour comprendre, s’exprimer, environné et se convaincre du bien-fondé des autres droits établis.

Nouveau Droit de l’Humanité à l’Accès à la Conscience Universelle et Télépathique est reconnu comme une étape du développement humain, comme un éveil par le langage, acquis, un jour, pleinement et spécifiquement, aussi selon la loi et le droit, établis pour cela.

A.B.-V.O. – Articles Renouvelés le 11.11.2021