Questionnaire pour un droit de l’homme au Caducée

Questionnaire pour un droit de l’homme et du citoyen au Caducée

Majorité de 12 ans en France

Test court :

Lecture des articles :

Droit de l’Homme et du Citoyen de Parler et de Dialoguer par l’Esprit, avec tout autre citoyen et selon la nation, est établi ainsi, car il déclenche la première égalité de conscience du citoyen, pour comprendre, s’exprimer, environné et se convaincre du bien-fondé des autres droits établis.

Droit de l’Humanité à l’Accès à la Conscience Universelle et Télépathique est reconnu comme une étape du développement humain, comme un éveil, par le langage, acquis, un jour, pleinement et spécifiquement, aussi selon la loi et le droit, établis pour cela.

Question : étiez-vous déjà éveillé, lucide à la télépathie réelle?
Ou ce texte vous aura-il éveillé ou rendu lucide à cela, une télépathie réelle et il existe d’autres mots bloqués parfois dans l’inconscient, comme des parties du corps ?
Et par quel groupe de mot attribuez-vous cet éveil : parler par l’esprit, dialoguer par l’esprit ou de droit, si vous interrogez cette interface entre vous et vous-même ?

Test long :

1 – Seriez-vous d’accord pour que l’on indique à cet âge que la nature nous parlerait par notre langage préférentiel par ce vœu et qu’elle nous est, par ailleurs un principe intérieure pour l’esprit selon un serpent à dompter par un coup sur la tête ou des excuses et jusqu’au plaisir de le revoir. En effet, qui ne parlait pas par l’esprit se doit le serpent dompter et hors de son corps spirituel, qui ne dialoguait pas, connaissait très jeune et doit en général 7 excuses pour avoir tordu le serpent et trois excuses pour un masque de douleur laissé en partage pour un profil de mentalité similaire, et puis qui n’avait le droit de parler se doit de penser à un parent qui aura eu une drôle d’histoire avec l’animal et l’histoire terminée, il faut absolument repenser à cet animal à penser, car il rend heureux parlant. Il y a aussi des vers rongeurs de cadavres à s’enlever du corps spirituel contre des mots, le pollen pour départager des conflits libidineux, l’eau, comme des points au corps parfois envahis, l’or si blessure, le fer à interroger aussi pour rester moral au combat et l’étoile à lever pour trouver à se satisfaire de cette notion si ancienne et actuelle et utile pour des prières entre hommes aussi ?

2 – Seriez-vous d’accord, aussi, pour que la question du deuil soit soulevée selon une part chiffrée à des drames à se demander télépathiquement contre une dette à se raisonner de même, pour trouver à se libérer de ses pulsions de mort prisonnières d’enfance, d’accidents télépathiques de petite enfance et familaux ? Sachant que c’est un âge de première responsabilité judiciaire et de deuils jamais évalués parfois et à fouiller avec des pulsions de vie. Les pulsions de mort se libèrent en les adressant et comment à qui de droit contre un mot et il faut se courage à cet âge, je pense, sérieusement ! Quand les pulsions de mort s’accumulent, c’est très grave !

Majorité de 15 ans en France

Test court :

Lecture de la loi d’information : au centre de gênes psychologiques, receler des adrénalines inconscientes et même avec la nature (animaux et insectes) et des cauchemars alors allant jusqu’aux mauvais airs et plaisirs, interdits, de l’inceste, de la pédophilie et du cannibalisme ou apparenté et qui soit même parfois concernant des sujets fantômes pour la mémoire, en induit et fait fréquenter parfois des médecins pour dépasser ou résoudre, si jamais, le handicap. Quand le pardon ou le remerciement en sont des moyens primordiaux à utiliser, dès le matin, même. Et quand paradoxalement, il faudra suivre le savoir du fait de se névroser, pour névroser si jamais en retour, d’une image au miroir des autres névroses humaines, que l’on aura par ailleurs polluées libidinalement plus jeune, surement. Ce qui commence « par le cœur du pépin de la chanson comme avec la pomme d’Adam ou certains autres fruits ou légumes choisis de races et protégés par l’argent (ou les quatre éléments) pour connexion télépathique, par ailleurs », parfois, et pour une image de la névrose, un faux fantasme qui manquerait pour bien penser, et qui se cache de façon connue et obligatoire et proprement d’une excuse et avec le mot argent, donc, pour valoir un mot réussit articulé de cela, car une violence extérieure nous dépassait. Et puis, il y a tout le Yoga et ses sept chakras, à visiter ainsi, jusque dans l’âge fœtal pour s’indiquer ce qui est à combler, corriger ou à nettoyer de cela, avec de la chanson, ou un argent (consommation) connexion, ou un psychanalyste réel sinon et par exemple !

Question : Pensez-vous que ce texte couvre bien la problématique du principe de responsabilité libidinale ou de détermination libidinal pour trouver à s’épanouir après cela ?
Et si l’excuse a été aussi un principe parfois manquant inconsciemment, à cette interface entre soi et soi-même, par exemple ?

Test long :

1 – Seriez-vous d’accord pour que l’on indique que le mot argent fonctionne comme un neurolinguisme sur les inconscients collectifs et pour des souvenirs dynamiques et cruciaux pour le développement humain, actuellement sous-décliné selon sept mots : l’autre, l’ami, pognon, été, automne, hiver et printemps ? D’autant qu’il aide ainsi à distinguer les tiers concernés quand on se purge une première fois l’âme ou le corps spirituel à mettre à terre pour voir des traces d’interactions réelles ou imaginaires et qui comptent pour mémoire et quand l’idée image de soi en archange Jean-Yves peut indiquer, aussi, des manques d’excuses précises ou des remerciements précis après cela ?

2 – Seriez-vous d’accord pour que soit indiqué le principe d’un fil de raison ou d’humanité à se construire télépathiquement avec le plus jeune esprit disponible pour vous indiquer qui vous en aura fait le plus voir libidinalement dès votre plus jeune âge entre humains et selon un second fil entre humain et animaux ? En effet, il existe par avant ce jeu qui aide à raisonner la faute, à la relativiser et si l’on s’est purgé le corps spirituel ou l’âme de ces interdits libidineux. Et puis, il y a cette grosse excuse à se rappeler quand on est sorti du ventre de sa mère, même si elle en aurait été morte ou bien si il aura fallu des jours ou des années pour se la formuler, cette grosse excuse d’être né homme pour trouver à regretter au moins la fausse idée d’un moyen de faire la chanson démoniaque pour la névrose : père, mère et frère ou sœur sont en liens incestueux et expriment le dire comme d’une névrose pour une image comme exacte d’elle; et ce n’est jamais un vrai moyen ! Et on aura découvert l’arbre pouvant parler d’excuses pour cela par ses racines !

3 – Seriez-vous intéressés pour qu’il soit indiqué la technique qui concerne l’ensemble des esprits fantomatiques auxquels on peut être lié, humains, animaux ou insectes, selon l’excuse et puis l’idée repas imaginaire pour cela par exemple ? Et puis que la névrose d’un yoga complété et nettoyé laisse dans un coin de la mémoire des figures, comme dénombrables, que l’on a câliné bébé, anges, figures religieuses, archanges, personnages contraires et ceux-là que l’on aura rallongés de câlins avec père, mère, frère, sœur, autre enfant, Hitler, Staline, un Calife, etc… comme autant de démons de ce que l’on en dit et contre l’ensemble desquels il faut un fil d’excuses et dont on veut se débarrasser en général vers l’âge de cinq ans ? On aura même enfin fait « craquer » son inconscient pour des personnages à soi en s’étant excusé tout ce qui range les images au yoga de la névrose complète.

Majorité de 18 ans en France

Test court :

Droit d’être informé sur les éveils de la glande pinéale (Caducée ou Kundalini) et aux vies antérieures selon un moyen mis à disposition dont la lecture comme suit : Stimuler télépathiquement son disque intervertébral entre les dorsales et les lombaires, selon un arc électrique, un influx nerveux, à faire se produire dans la colonne vertébrale jusqu’à la glande pinéale, jusqu’au cerveau. Et puis, stimuler télépathiquement les vertèbres soudées au bout du coccyx selon l’idée d’une terminaison nerveuse qui active aussi votre environnement, votre réalité, pour qu’on vous dénonce que vous vous êtes déclenché(e) le principe de vos vies antérieures, jusqu’à l’algue, la bactérie, mentalement; des vies antérieures dont il faut au moins se vouloir de son seul genre d’origine, on pense, car cela déclenche par exemple le pouvoir de l’hypnose et les autistes sont en général d’une première vie hominidé et en sont d’avant du dieu Europe !

Question : Est-ce que vous êtes pour ce droit d’adulte, à vivre pour être accompli et complété jusqu’au principe suprême de Nirvana, Olympe, etc… ?
Et présenté au moins ainsi, assez clairement une première fois, car on se sera purgé même de ses pollutions libidinales de son séant de petite enfance et accroché le corps spirituel, l’âme, au ciel universel avec un ancêtre « dieu », pour obtenir ensuite avec un autre ancêtre « dieu » son nombre de renaissances pour demain et à penser et puis à se pardonner comme des pollutions libidinales; elles-mêmes ?!

Publié par

Arnaud Basterreix

Né en 1978. Il écrit de la poésie depuis le début des années 90 et s'applique plus particulièrement à la forme du Haïku dont la brièveté sans artifice et la force symbolique convient à sa nature.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


4 + 8 =


WordPress spam bloqué par CleanTalk.